• 4 fois web
  • Frais de port offert dés 300€
  • Livraison en 24/48h
  • Paiement sécurisé

Mieux localiser ma cible

Qu’il s’agisse de quelques heures ou d’une journée entière, le temps que vous consacrez à votre loisir dans votre quotidien est précieux ! C’est pourquoi il est intéressant de perfectionner votre méthode en éliminant les actions les plus chronophages, afin de vous concentrer sur l’essentiel de votre passion : la détection.

La localisation de la cible est l’un des moments sur lesquels vous pouvez considérablement gagner en efficacité et en temps : moins vous mettrez de temps à localiser votre cible, plus vous passerez de temps à détecter, donc à faire potentiellement des trouvailles en plus. Imaginons une sortie d’1H :

Si vous faites 5 trous sur lesquels vous passez 5 min à localiser la cible, faire votre trou puis enfin récupérer votre cible, ces 5 trous vous auront pris 5 x 5mn soit 25 min de votre temps de détection. Il ne vous reste plus que 35 min de détection effective sur votre heure initialement impartie !

Voici 5 astuces utiles pour vous aider à mieux localiser votre cible.

1. ADAPTER MA MÉTHODE À MON TYPE DE DÉTECTEUR

En fonction du détecteur utilisé, la localisation de la cible sera plus ou moins aisée.

Pour les détecteurs à sons variables (généralement de catégorie haut de gamme) la localisation de la cible s’effectue en fonction de la longueur et l’intensité du signal sonore. Sur ces détecteurs, la cible se trouve à la verticale de l’endroit où le détecteur sonne le plus fort et le plus net possible. Le son variable donne également une bonne indication de la profondeur d’enfouissement et de la taille de la cible qui sont autant de critères déterminant favorisant une localisation efficace et rapide de la cible.

Pour les détecteurs à sons de base de données (généralement d’entrée de gamme), le signal sonore est uniquement fait pour alerter : il ne renseigne pas sur la taille et la profondeur de la cible. C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser leur fonctionnalité « Pin-point » présente dans 90% des cas. Elle vous permettra de déterminer avec précision l’emplacement de la cible au sol et vous donnera une indication sur sa taille.

Évidemment, la réactivité de votre détecteur est un facteur déterminant, car plus le détecteur marque un temps de décalage (entre le moment où vous passez au dessus de la cible et le moment où le signal retentit), plus il est difficile de localiser rapidement et avec précision.

2. UTILISER LE SYSTÈME DE BALAYAGE EN CROIX

Le système de localisation en croix est un excellent moyen de visualiser la zone où creuser avec beaucoup de précision : balayez votre disque au dessus de la cible de gauche à droite, puis de haut en bas jusqu’à trouver le point ou le signal est le plus fort et clair. Vous combinerez ainsi la localisation verticale et horizontale de la cible avec précision et gagnerez du temps dans sa récupération.

3. TERMINER MA LOCALISATION À L’AIDE D’UN PIN-POINTER

Le pin-pointer est un accessoire de détection spécialement conçu pour faciliter la localisation de la cible. Son signal audio et ses vibrations vous guideront précisément sur la cible, que ce soit dans la motte de terre, dans le trou, voire en surface. Bien utilisé, il permet de gagner un temps fou dans la récupération de la cible.

Le pin-pointer offre gain de temps et confort dans la localisation de la cible.

4. ÉVITER DE CREUSER PLUS QUE NÉCESSAIRE

Plus vous creuser large, plus grand est le volume de terre enlevé, plus difficile sera la localisation de la cible parmi toute cette terre ! Il faut donc apprendre à bien déterminer la taille et la profondeur de votre cible. Si vous disposez d’un détecteur à sons variables (généralement les appareils haut de gamme), la palette de sons est suffisamment large pour vous indiquer ces informations de taille et de profondeur. Ainsi, vous n’enlèverez que le volume de terre nécessaire et récupérerez plus facilement la cible. Si vous disposez plutôt d’un détecteur à son de base de données (catégorie initiation en l'occurrence), le signal ne vous aidera pas plus à déterminez taille et profondeur mais l’écran vous donnera des indices vous aidant à déterminer au moins la profondeur).

5. UTILISEZ UN OUTIL D’EXTRACTION ADAPTÉ

Chaque accessoire d’extraction, de la pelle au piolet en passant par le couteau, est à utiliser sur le bon terrain. Une pelle trop large vous obligera à creuser trop large. Un piochon non utilisé au bon endroit vous fera perdre du temps.

La pelle reste l'outil d'extraction incontournable. Mais dans certains cas spécifiques, elle sera plus encombrante et moins efficace.

Le couteau d'extraction est particulièrement recommandé pour découper les racines en forêt.