• 3 fois web
  • Frais de port offert dés 300€
  • Livraison en 24/48h
  • Paiement sécurisé

Les détecteurs de métaux portent mal leur nom ! Car en réalité ce que détecte l’appareil n’est pas un type métal en particulier mais plutôt la conductivité d'une cible métallique.

D’un point de vue scientifique, la conductivité d’un métal mesure la capacité à laisser les charges électriques se déplacer librement dans le matériau et donc permettre le passage d’un courant électrique ou électromagnétique. Un détecteur envoie des ondes dans le sol qui sont perturbées par la présence de métal puis remontent jusqu’à votre détecteur qui traduit la perturbation de l’onde par un son et donne un « indice de conductivité » située entre 0 et 99. Le son émit par le détecteur dépend de la conductivité de la cible métallique détectée.

* Les valeurs de cette échelle de conductivité peuvent varier selon les modèles de détecteurs.

On peut classer la conductivité des cibles métalliques en 3 familles: les bas, les moyens et les hauts conducteurs. Cette catégorisation permet de déterminer la conductivité de la cible à partir du son et donc de faire le tri entre les « bonnes » et les « mauvaises cibles ». L’indice de conductivité permet lui d’affiner l’analyse sonore de la cible à l’intérieur d’une même famille et permet d’isoler des cibles récurrentes qui feront toujours le même son et donneront toujours le même indice de conductivité.

Les bas conducteurs de 0 à 30

Il s’agit de petits et moyens ferreux mais aussi de petits bijoux en or ou de petits plombs par exemple. Sur un détecteur multi-tons l’appareil fera un son grave.

Les moyens conducteurs de 31 à 70

Il s’agit de petites ou moyennes cibles métalliques autres que des ferreux. Exemple : une monnaie fine ou toutes cibles en alliage pauvre, mais aussi les feuilles d’alu, les cartouches de chasse, etc. Avec un détecteur multi-ton l’appareil fera un son médium.

Les hauts conducteurs de 71 à 99

Il s’agit de cibles de taille moyenne à grande hautement conductrice de par leur taille et/ou leur composition. Exemple : monnaies ou objets en cuivre, bronze, argent, ou or. Mais aussi les très gros ferreux (fer à cheval, outils agricole, etc). Avec un détecteur multi-ton l’appareil fera un son aigu.

En théorie, des cibles identiques auront donc toujours le même indice de conductivité. Exemple, une cartouche de chasse dispose toujours du même métal, de la même taille et de la même forme. Par conséquent, l’indice de conductivité sera toujours identique. Il est donc facile dans ce cas de retenir l’indice afin de ne plus creuser dessus.

Mais attention tout n’est pas aussi simple, car en pratique plusieurs éléments ont un impact sur la conductivité d’une cible et donc sur l’indice de conductivité.

L’indice de conductivité varie en fonction des critères suivants : la taille, la nature du métal, la profondeur d’enfouissement, la position dans le sol (à plat, en biais, sur la tranche…) la fréquence de détection utilisée. Conséquence, pour une même cible, l’indice de conductivité peut donc être différent selon le fait que la cible soit sur la tranche ou plus ou moins en profondeur…

Vous l’aurez compris, certaines cibles vont nous intéresser, d’autres moins. En d’autre terme, certains indices de conductivité vont nous intéresser, et d’autres moins.

En l’occurrence, sur le terrain les bas conducteurs sont des cibles que l’on doit éliminer car il s’agit de cibles ferreuses inintéressantes. Dans le cas contraire, on n’arrêterait pas de creuser des centaines de trous inutiles à chaque instant !

L'indice de conductivité est une information importante qui permet de catégoriser la nature de la cible avant même de creuser. Cependant, comme nous vous l'avons exposé l'indice de conductivité varie pour une même cible en fonction de nombreux facteurs (profondeur d'enfouissement, position dans le sol, etc) qu'il s'agit d'un élément qu'il ne faut prendre pour argent comptant. Autrement dit ce n'est pas parce que vous avez un indice de 90 que ce sera à tous les coups une monnaie en argent.

Le principal critère d'identification reste avant tout le son. L'analyse du signal sonore vous permettra en effet de catégoriser la nature de la cible en fonction du type de son (grave, médium, aiguë) de déterminer, la taille de la cible en fonction de la longueur du son (plus le son est long plus la cible est grande et inversement), de déterminer la profondeur d'enfouissement ( plus le son est fort, plus la cible est en surface et inversement). L'indice de conductivité doit être utilisé dans second temps afin de compléter l'analyse du signal sonore.